L'arbec et laLogia

 

Les Granges du Moulinet

par Michel Pallanca professeur  de langue D'oc

 

 

 

 

 

 

Depuis déjà  bien des années le phénomène de la randonnée se développe dans la région.Cet arrière pays magnifique est ainsi parcouru par de nombreux promeneurs qui apprécient la beauté des paysages,le calme et la pureté de l'air.Au delà d'un contact intime avec le milieu naturel,l'interêt des touristes se porte de plus en plus vers l'histoire et la connaissance de la civilisation qui a façonné nos montagnes.En effet le territoire dont nous héritons n'est pas vierge.il est directement ou indirectement le produit du travail de générations d'agriculteurs et d'éleveurs qui ont défriches les forêts pour emménager des pâturages,des terrasses de culture,et lutté âprement pour subsister dans un pays inhospitalier. le randonneur attentif remarquera,disséminés sur les campagnes de la commune de Moulinet,les ruines d'anciennes granges.Elles sont signalées par un vieil arbre fruitier,le plus souvent

 

 

 

 

un cerisier que l'on avait coutume de planter devant ces bâtisses,des bâtisses toujours regroupées par deux .ARBEC et LOGIA sont

deux batiments bien distinct et indissociables d'une même exploitation et chacun remplissait des fonctions

bien déterminées. L'arbec(abri,maison en langue d'oc) abritait le foyer.C'est là que l'on faisait la cuisine,que l'on transformait le lait en fromage et en broussa,c'est là que la famille se réunissais pour la veillée du soir avec les voisins,et que se nouait la vie sociale.Les outils,semences, récoltes,etaient aussi remisés dans l'arbec.

 La logia (loge,préau )quant à elle,comprenait au premier niveau de plein pied,l'écurie abritant le bétail familial,et au second niveau une réserve de paille ou de foin.C'est la que dormait la famille sans aucun autre aménagement qu'une couverture étendue sur de la paille.

Arbec et logia sont tous deux construits sur le même plan et selon les mêmes techniques.D'une part

un premier plan de plain-pied,adossé au terrain et construit en pierre sèches